Mois du film documentaire 2016 : ‘FEMMES AU TRAVAIL, FEMMES EN LUTTE’ dans les bibliothèques de Seine-Saint-Denis

bannie_res_mois_du_doc_2016_800-542-1

Elles sont Tamoules, Maliennes, Sénégalaises, Nord-Africaines, Françaises de toutes origines. Du petit commerce au travail sexuel, du service à la personne à l’asservissement par les machines, de l’expression artistique au dépassement de soi dans le sport, de la lutte frontale à la sédition rentrée : entre le déficit de reconnaissance et le déficit d’images, autant d’histoires qui mettent le travail au cœur des luttes. Et, dans les bibliothèques de Seine-Saint-Denis, autant d’histoires sur les luttes qui nous travaillent au corps.

Au programme :

mercredi 9 novembre // 12h30 // Médiathèque de Bagnolet

Les Prostituées de Lyon parlent

lpdlp

Un film réalisé par : Carole Roussopoulos
Production : Video Out
France, 1975
46 minutes, VF

Les Prostituées de Lyon parlent : Au printemps 1975, quelque deux cents femmes prostituées occupent l’église Saint-Nizier à Lyon. Rieuses ou craintives face à la caméra de Carole Roussopoulos, ou dissimulées maladroitement, elles témoignent en tant que « femmes et mères » pour exiger que cesse le harcèlement policier, fiscal et social dont elles sont victimes. À l’extérieur de l’église, des moniteurs vidéo retransmettent les débats pour les passants, des hommes pour la plupart. « Non à l’hypocrisie » annoncent les banderoles accrochées aux grilles. Ces femmes parlent comme elles n’avaient jamais parlé. Et les récits se ressemblent. Les enfances délaissées ou saccagées, les amours ratées, la misère, le miroitement d’une vie plus facile, les clients d’abord occasionnels puis le fichage comme prostituée, les stéréotypes qui collent à la peau, les injures et les brutalités policières, le mépris, leurs enfants à protéger, les copains de cœur interdits de vie commune sous peine de proxénétisme.

 

jeudi 10 novembre // 17h00 // Médiathèque Aimé-Césaire de La Courneuve

Dayana mini market

Un film réalisé par : Floriane Devigne
Production : Sister productions
France, 2012
54 minutes, VF

Dayana, 15 ans, est élève dans un lycée hôtelier des beaux quartiers parisiens. Avec ses deux frères, Soum et Nila, elle grandit auprès de parents tamouls originaires du Sri Lanka. « Dayana Mini Market », c’est l’épicerie dans laquelle ses parents travaillent. C’est aussi là où toute la famille s’est entassée après s’être fait expulsée de son logement. Ce conte aux intermèdes chantés et dansés décrit avec émotion comment chacun bricole, contre l’adversité et les soucis financiers, un quotidien où l’argent et l’amour se disputent le premier rôle.

En présence de Floriane Devigne (réalisatrice).

 

mardi 15 novembre // 19h00 // Bibliothèque Elsa-Triolet de Bobigny

Nos mère, nos daronnes

Un film réalisé par : Bouchera Azzouz, Marion Stalens
Production : DACP – De l’Autre Côté du Périph’
France, 2015
52 minutes, VO

Pour la première fois, des mères, des « daronnes » comme on les appelle dans les quartiers populaires parlent de leur vie de femmes, de leurs avortements, de leurs amours, de leurs enfants mais aussi de leurs rêves et de leurs projets ! Pour Rahma, Sabrina, Yamina, Habiba, Zineb et Aline, qui habitent cité de l’Amitié, à Bobigny, ces confidences qu’elles livrent avec humour et émotion à Bouchera Azzouz, fille de Rhama et auteur du film tissent le récit de leur combat vers l’émancipation et la liberté.

En présence de Bouchera Azzouz (réalisateur).

 

jeudi 17 novembre // 20h30 // Médiathèque de Bagnolet

Barakeden, les petites bonnes de Bamako

Un film réalisé par : Adeline Gonin
Production : L’échangeur
France, 2015
57 minutes, VOST

Oumou a quitté son village à 14 ans pour venir travailler comme bonne à Bamako. Journées interminables, humiliations, salaire de misère… Comme des dizaines de milliers de jeunes filles au Mali, elle endure ce quotidien pour espérer une vie meilleure. Le soir, ces « petites bonnes » se retrouvent et laissent éclater leur rancœur. Aidées par quelques militants, certaines commencent à s’organiser pour faire valoir leurs droits. Pendant ce temps, au village, Hawa s’apprête à partir pour la première fois à la capitale…

En présence d’Adeline Gonin (réalisatrice), rencontre animée par Stratis Vouyoucas.

 

vendredi 18 novembre // 15h00 // Foyer Basilique

Petites mains

Un film réalisé par : Thomas Roussillon
Production : Rouge productions
France, 2014
57 minutes, VO

Quinze ans, seize ans, à peine. Chantal, Claudette, Eliane, Hélène, et Jacqueline entrent à l’usine. Un poste à tenir, une cadence à suivre et des soutiens-gorge à produire. L’assemblage, le piquage, les surpiqûres, la machine quinze denier, l’élastiquage, les crochets, le cache armature, le bordage, les étiquettes à poser… Des gestes précis et minutieux à apprendre. Un savoir-faire de qualité pour des dessous chics et confortables. Des femmes aux doigts de fée, et leur amour du travail bien-fait. Travail à la chaîne, rendement et chronomètre. Douleurs, entraide et division. Les années passent ; 35 ans. Puis, la lutte, la délocalisation. Et la fermeture de l’usine. Un territoire endeuillé. Des machines qui partent. Un métier qui disparaît. Et des femmes qui restent, qui se battent et qui racontent. Une vie de femme, à la machine.

 

samedi 19 novembre // 16h00 // Médiathèque Denis-Diderot de Bondy

Si je te garde dans mes cheveux

Un film réalisé par : Jacqueline Caux
Production : La Huit Production
France, 2013
70 minutes, VO

Le titre de ce film est une allusion directe à ce tabou qu’est – dans les pays arabes – la chevelure des femmes, qui devrait être cachée, alors que toutes les musiciennes qui ont participé à ce film refusent de porter le voile. Ce titre est donc une allusion à l’érotique du cheveu. Ce film est, de fait, un manifeste, puisqu’il présente l’histoire actuelle de plusieurs femmes Arabes indociles, chanteuses, musiciennes et compositrices, originaires du Magreb comme du Machreq. Il ambitionne également de montrer comment leur force créatrice s’appuie sur de nouvelles attitudes mais aussi sur la puissance et la beauté de poétiques très anciennes qui rendent compte de l’extrême diversité de ces mondes, que l’on a trop souvent tendance à amalgamer en un unique univers.

 

mardi 22 novembre // 14h00 // Médiathèque Ulysse de Saint-Denis

10949 Femmes

Un film réalisé par : Nassima Guessoum
Production : Le G.R.E.C
France, 2014
76 minutes, VF

À Alger, Nassima Hablal, héroïne oubliée de la Révolution algérienne, me raconte son histoire de femme dans la guerre, sa lutte pour une Algérie indépendante. Charmante, ironique et enjouée, elle me fait connaître ses amies d’antan Baya, infirmière dans les maquis et Nelly, assistante sociale dans les bidonvilles de la capitale. À travers ses récits je reconstitue un héritage incomplet. En interrogeant l’Algérie du passé, je comprends l’Algérie du présent, restaurant une partie de mon identité.
Ainsi, l’Histoire se reconstitue à la manière d’une grand-mère qui parlerait à sa petite-fille. Ce film donne à voir cette transmission de la première à la troisième génération, mais il va au delà. Chaque année, je rends visite à Nassima : un lien se tisse, une relation d’affection s’installe, permettant une rare intimité. 10949 femmes est un film à propos et entre femmes, mais c’est un récit universel qui met à l’épreuve la question de la liberté.

En présence de Nassima Guessoum (réalisatrice).

 

mardi 22 novembre // 17h00 // Médiathèque de Bagnolet

Ladies’ turn

Un film réalisé par : Hélène Harder
Production : Wendigo Films / TV Tours
France, 2012
65 minutes, VF

Sénégal, 2011. Pour la troisième année va s’ouvrir le tournoi de football féminin organisé par l’association Ladies’ Turn, qui accueille des équipes de tout le pays. Emboîtant le pas à Seyni, Jennifer, Gaëlle et Diaby, membres de l’association, Hélène Harder filme préparatifs et déroulement de l’événement qui, pour exister, doit composer avec des problèmes de financement, et surtout avec le machisme d’une société profondément patriarcale.

 

mercredi 23 novembre // 12h30 // Médiathèque de Bagnolet

Petites mains

Un film réalisé par : Thomas Roussillon
Production : Rouge productions
France, 2014
57 minutes, VO

Quinze ans, seize ans, à peine. Chantal, Claudette, Eliane, Hélène, et Jacqueline entrent à l’usine. Un poste à tenir, une cadence à suivre et des soutiens-gorge à produire. L’assemblage, le piquage, les surpiqûres, la machine quinze denier, l’élastiquage, les crochets, le cache armature, le bordage, les étiquettes à poser… Des gestes précis et minutieux à apprendre. Un savoir-faire de qualité pour des dessous chics et confortables. Des femmes aux doigts de fée, et leur amour du travail bien-fait. Travail à la chaîne, rendement et chronomètre. Douleurs, entraide et division. Les années passent ; 35 ans. Puis, la lutte, la délocalisation. Et la fermeture de l’usine. Un territoire endeuillé. Des machines qui partent. Un métier qui disparaît. Et des femmes qui restent, qui se battent et qui racontent. Une vie de femme, à la machine.

 

jeudi 24 novembre // 17h00 // Médiathèque Aimé-Césaire de La Courneuve

10949 Femmes

Un film réalisé par : Nassima Guessoum
Production : Le G.R.E.C
France, 2014
76 minutes, VF

À Alger, Nassima Hablal, héroïne oubliée de la Révolution algérienne, me raconte son histoire de femme dans la guerre, sa lutte pour une Algérie indépendante. Charmante, ironique et enjouée, elle me fait connaître ses amies d’antan Baya, infirmière dans les maquis et Nelly, assistante sociale dans les bidonvilles de la capitale. À travers ses récits je reconstitue un héritage incomplet. En interrogeant l’Algérie du passé, je comprends l’Algérie du présent, restaurant une partie de mon identité.
Ainsi, l’Histoire se reconstitue à la manière d’une grand-mère qui parlerait à sa petite-fille. Ce film donne à voir cette transmission de la première à la troisième génération, mais il va au delà. Chaque année, je rends visite à Nassima : un lien se tisse, une relation d’affection s’installe, permettant une rare intimité. 10949 femmes est un film à propos et entre femmes, mais c’est un récit universel qui met à l’épreuve la question de la liberté.

En présence de Nassima Guessoum (réalisatrice).

 

samedi 26 novembre // 12h30 // Médiathèque de Bagnolet

On a grèvé

Un film réalisé par : Denis Gheerbrant
Production : Les Films d’ici
France, 2014
68 minutes, VF

Elles s’appellent Oulimata, Mariam, Géraldine, Fatoumata… : elles sont une petite vingtaine de femmes de chambres et pendant un mois elles vont affronter le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Pour la première fois, elles n’acceptent plus la manière dont elles sont traitées. Et elles tiendront jusqu’au bout, avec force musique et danse.

 

dimanche 27 novembre // 15h00 // Médiathèque Georges-Brassens de Drancy

Dayana mini market

Un film réalisé par : Floriane Devigne
Production : Sister productions
France, 2012
54 minutes, VF

Dayana, 15 ans, est élève dans un lycée hôtelier des beaux quartiers parisiens. Avec ses deux frères, Soum et Nila, elle grandit auprès de parents tamouls originaires du Sri Lanka. « Dayana Mini Market », c’est l’épicerie dans laquelle ses parents travaillent. C’est aussi là où toute la famille s’est entassée après s’être fait expulsée de son logement. Ce conte aux intermèdes chantés et dansés décrit avec émotion comment chacun bricole, contre l’adversité et les soucis financiers, un quotidien où l’argent et l’amour se disputent le premier rôle.

En présence de Floriane Devigne (réalisatrice).

Hors thématique :

vendredi 4 novembre // 19h00 // Médiathèque Georges-Wolinski de Noisy-le-Grand

Pierre Rabhi : la reconquête du songe

Un film réalisé par : Marie-Dominique Dhelsing
Production : Adalios, Groupe Galactica, Canal Maritime
France, 2011
52 minutes, VO

Agriculteur, penseur, écrivain, précurseur de l’agroécologie, Pierre Rabhi fait partie de ces humanistes qui élaborent des utopies réalistes. Le film part à la rencontre de cet homme et de son parcours singulier, porté par un combat incessant pour l’insurrection des consciences et les valeurs de ce qu’il nomme la ‘sobriété heureuse’.

En présence de Françoise Vernet (association Colibris).

 

samedi 5 novembre // 16h30 // Médiathèque Georges-Brassens de Drancy

C’est quoi ce travail ?

Un film réalisé par : Luc Joulé et Sébastien Jousse
Production : Nicolas Naudé, TEC/CRIAC Thomas Ordonneau, Shellac sud
France, 2015
100 minutes, VO

Ils sont au travail. Les salariés d’une usine qui produit 800.000
pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize dont la
création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à sa
manière, ils disent leur travail.

En présence de Sébastien Jousse (réalisateur).

 

samedi 5 novembre // 17h00 // Médiathèque Georges-Wolinski de Noisy-le-Grand

Sacrée croissance !

Un film réalisé par : Marie-Monique Robin
Production : M2R Films (David Charrasse)
France, 2014
96 minutes, VO

« La croissance va revenir » : n’y a-t-il pas mieux que cette incantation pour répondre à la crise (économique, financière, écologique) ? Peut-on continuer d’imaginer une croissance illimitée, alors que les ressources naturelles de la planète sont limitées ? C’est à ces questions que « Sacrée croissance ! » tente de répondre, en montrant des alternatives sur le terrain qui dessinent un autre mode de pensée et d’agir ensemble.

En présence de Fabrice Flipo (philosophe, spécialiste des questions environnementales).

 

samedi 5 novembre // 18h00 // Médiathèque Roger-Gouhier de Noisy-le-Sec

Ma chambre syrienne

Un film réalisé par : Hazem Alhamwi
Production : Cosmographe Productions, Ma.Ja.De Filmproduktion
France, Syrie, Allemagne, 2014
70 minutes, VOST

Ancien étudiant des Beaux-Arts né en 1980, le réalisateur syrien Hazem Alhamwi se souvient de sa vie en Syrie, de son enfance à la révolution née du printemps arabe, en 2011. Dans un pays paralysé par l’oppression et le culte du chef, il a trouvé sa voie entre les quatre murs de sa chambre, dessinant comme un forcené pour traduire la peur et la douleur qui oppressaient voisins, amis, artistes et créateurs. Des dessins qu’en 2011, il commence à filmer pour les croiser avec les témoignages, parfois anonymes, de son entourage. Plusieurs de ses interlocuteurs, ayant déjà connu de longues années de prison, redoutent de nouvelles répressions. D’autant qu’entre le début du tournage et sa fin, il y a quelques mois, la situation n’a cessé d’empirer. Plus ou moins libre au début de la révolution, la parole est devenue dangereuse. Filmer, malgré le danger qui guette…

En présence de Nathalie Combe (productrice).

 

mercredi 16 novembre // 15h00 // Médiathèque John-Lennon de La Courneuve

Courts-métrages Découvrir l’ailleurs #3

Endives, carottes ou poireaux de Lisa Matuszak, Pierre Grillère, Marie-Noëlle Battaglia / 3’30 / 2014 / France / Emca
Irinka et Sandrinka de Sandrine Stoianov / 17′ / 2007 / France / Je suis bien content
Planète A de Momoko Seto / 7’40 / 2008 / France / Le Fresnoy
Les verdines d’Antoine du collectif Camera-etc / 18’20 / 2015 / Belgique / La cambre
The five minute museum de Paul Bush / 6′ / 2015 / Suisse / SCHATTENKABINETT GmbH

 

mercredi 16 novembre // 18h30 // Médiathèque Le point d’Interrogation du Bourget

Un temps de président

Un film réalisé par : Yves Jeuland
Production : Jérémy Pouilloux et Alexandre Hallier, La Générale de production, France 3, France Télévision Nouvelles Écritures, Franc TV éducation, avec le soutien du CNC
France, 2015
70 minutes, VOST

Eté 2014. Un Président de la République prépare sa rentrée
politique. Mais une guerre en Irak, une tempête sur l’île de Sein, un
gouvernement qui démissionne, un livre vengeur et destructeur viennent
contrarier le rythme présidentiel. Dehors, le pays grogne, le monde
gronde. La presse a faim, elle s’impatiente. 31 décembre; le Président
souhaite une bonne année à la France. Mais le 7 janvier, c’est
l’alarme. Paris devient la capitale du monde.

En présence de Thomas Vitiello (chercheur en sciences politiques).

 

samedi 19 novembre // 15h00 // Médiathèque Georges-Brassens de Drancy

Chante ton bac d’abord

Un film réalisé par : David André
Production : Brother films
France, 2013
82 minutes, VOST

L’histoire tumultueuse d’une bande de copains de Boulogne-sur-Mer,
une ville durement touchée par la crise. Un an entre rêves et
désillusion. Imaginées par ces adolescents issus du monde ouvrier ou
de la classe moyenne, des chansons font basculer le réel dans la
poésie, le rire et l’émotion.

En présence de David André (réalisateur).

 

samedi 26 novembre // 15h00 // Médiathèque Anne-Frank de Dugny

Ady Gasy

Un film réalisé par : Lova Nantenaina
Production : Autantic film, Endemika films, Laterit productions
Madagascar, 2015
84 minutes, VOST

Il y a ceux qui font des chaussures à partir de pneus, ceux qui
fabriquent des lampes à partir de boîtes de conserves, ceux qui
transforment les os de zébus en savon et en médicaments… Rien ne se
perd, tout se transforme. À Madagascar, les gens défient la crise avec
inventivité sans jamais rien perdre de leur identité et de leur sens
de l’humour.