Ouvrir grand les bibliothèques

Le 23 juin dernier s’est tenue à la BNF une journée d’études organisée par la FNCC, l’ABF, le Ministère de la Culture et coordonnée par Sylvie Robert, sénatrice d’Ille-et-Vilaine et auteure du rapport récent sur l’adaptation et l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques publiques de France.

 

Le 10 juin dernier en ouverture de son assemblée générale l’association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis a aussi abordé cette thématique d’actualité en invitant le conseiller DRAC David-Georges Picard à nous présenter le dispositif de soutien aux bibliothèques dans le cadre d’un projet d’extension et la médiathèque de Drancy pour rendre compte de leur expérience (la médiathèque Georges Brassens de Drancy étant ouverte 7 jours sur 7).

En suivant ce lien vous trouverez le compte rendu de ces échanges.

S’ils rendent compte d’un bilan globalement positif pour le public, et s’il était utile de relayer l’existence de ce soutien que Monsieur Picard nous a parfaitement exposé (limites comprises) ils rendent compte aussi d’une inquiétude face à la tendance actuelle qui est la réduction des budgets et des effectifs et qui semble contradictoire avec la volonté affichée de multiplier les services proposés aux publics (nombre des services d’ailleurs sont proposés à des publics parfois éloignés du livre et en dehors des horaires d’ouverture puisque hors les murs ou dans le cadre d’accueil de groupes…)

Rappelons que si cette perspective d’amplitude horaire élargie est pertinente, elle ne peut s’envisager sans moyens supplémentaires, sauf à diminuer la qualité de l’accueil et à faire baisser le niveau de la médiation, dont tout le monde s’accorde à dire qu’elle constitue la plus-value des bibliothèques aujourd’hui.