Proposition de travail pour une bibliographie critique d’ouvrages de fiction dans les domaines de la littérature de jeunesse, des contes et de la littérature générale concernant les violences sexuelles sur enfants

13 octobre 2022 • 09:30-12h30

Médiathèque Robert Desnos, Montreuil
14 Boulevard Rouget de Lisle

Henriette Zoughebi*, cheffe de projet, et l’association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis vous convient à une réunion d’information le jeudi 13 octobre, de 9h30 à 12h30, à la bibliothèque Robert Desnos de Montreuil.

Objectif de ce nouveau groupe de travail : constituer une bibliographie commentée qui sera intégrée au rapport final de la CIIVISE au cours du 2ème semestre 2023.

La Commission Indépendante Inceste Violences Sur Enfants (CIIVISE), présidée par Édouard Durand, juge des enfants, et Nathalie Mathieu, directrice générale de l’association Docteurs Bru, vient de rendre son rapport intermédiaire après un an d’audition des victimes d’inceste.

Ce rapport insiste sur l’ampleur et la gravité des viols et des agressions sexuelles infligées aux enfants. L’enquête en population générale réalisée par l’INSERM pour la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE), présidée par Jean-Marc Sauvé, a montré que dans la population majeure de notre pays, 5,5 millions de femmes et d’hommes ont été victimes de violences sexuelles dans leur enfance. C’est donc 1 adulte sur 10 qui est concerné. On peut estimer à 160 000 le nombre d’enfants victimes de violences sexuelles chaque année.

Face à cette réalité, la prise de conscience de la société est nécessaire. Ainsi est née l’idée d’interroger la littérature et donc de recenser, lire et présenter un choix d’ouvrages utile à toutes et tous.

La bibliographie critique d’ouvrages de littérature de jeunesse, de contes, de littérature générale du patrimoine et de la littérature contemporaine devrait être intégré au rapport final de la CIIVISE au cours du 2ème semestre 2023.

Pourquoi proposer un choix d’œuvres littéraires dans lesquelles la problématique des violences sexuelles sur enfants apparait ? Et pourquoi la CIVIISE est partie prenante de ce projet ?

Nous partageons avec son président Édouard Durand la conviction que la littérature, dès la petite enfance et tout au long de la vie, aide à se comprendre et à comprendre le monde. La littérature contribue à notre formation et au développement de notre imaginaire. Ce que dit la littérature de manière directe ou implicite des violences sexuelles sur enfants, sujet qui émerge dans le champ social et qui croise le champ de l’intime, mérite d’être interrogé avec un regard nouveau.

Comment le travail de bibliographie peut participer de l’œuvre de la CIIVISE ? Et comment les bibliothécaires de Seine-Saint-Denis peuvent y contribuer ?

Les bibliothécaires de Seine-Saint-Denis font depuis des décennies un grand travail en direction des enfants et des adolescent.es dans ce département parmi les plus jeunes de la France métropolitaine. Un travail remarquable sur la littérature contemporaine avec le Festival « Hors limites » montre l’implication des bibliothécaires. Elles et ils sont donc bien placé. es pour contribuer à ce projet de transformation de la société.

Sur le rôle d’éveilleuse des consciences, une piste est dans cette affirmation de Florence Delay : « Ce n’est pas un moindre miracle de songer que la littérature qui est pour tous, n’existe que pour chacun… Chacun trouve dans les livres la voix qui s’adresse à sa part irréductible… ».

  • Le premier objectif de la bibliographie est bien de permettre de penser la violence à travers le langage, de faire ressentir, imaginer par la fiction ce qu’elle représente pour la personne agressée. Ainsi la bibliographie contribuera à l’objectif de la CIIVISE « connaître et faire connaître les violences sexuelles sur enfants ». La bibliographie devra inclure la littérature générale tant le patrimoine que la littérature contemporaine pour sensibiliser la société dans son ensemble.
  • Son second objectif est plus opérationnel il s’agit de donner des outils sous forme de récits pour permettre aux professionnel.les qui travaillent avec des enfants et aux parents d’aborder ces sujets délicats.

Pour la CIIVISE l’ambition est d’aller vers une formation de tous les adultes en relation avec des enfants.

Nous aurons à nous interroger :

  • Quels ouvrages peuvent être conseillés aux parents, aux enseignant.es et aux enfants ou aux jeunes ?
  • Que peut apporter la littérature ?
  • Comment à l’aune de nos connaissances nouvelles interroger la mythologie, les contes et partager ces réflexions critiques ?

La CIIVISE affirme clairement « Prévenir c’est aussi construire une société sans violences, c’est-à-dire lutter contre les stratégies de domination et d’appropriation du corps de l’autre, veiller à respecter l’intégrité des plus vulnérables. »

Lors de la réunion du 13/10 avec les bibliothécaires jeunesse et adultes volontaires, nous constituons le groupe de travail et nous déterminerons ensemble les étapes et l’organisation du travail.

 

* Bibliothécaire et toute la carrière en SSD. Fondatrice du Salon du Livre de Jeunesse et directrice de 1984 à 1999. Chargée de mission Livre et Littérature au cabinet de Jack Lang puis au CNDP.