Toutes les lectures ados

Hiroki Takahashi
Okuribi – Renvoyer les morts

Belfond
Le site de l’auteur
Le site des éditions

Le livre

Dans un Japon de province, le jeune Ayumu emménage avec ses parents à la fin de l’été. Soucieux de s’intégré à sa nouvelle vie et à sa nouvelle classe, il sympathise avec Akira, qui a vécu dans ce village toute sa vie. Akira l’invite à se joindre à son groupe d’amis. Au début, Ayumu a cru à des jeux innocents. Des moqueries, des mises au défi, des vols de babioles dans les magasins.
Et puis Ayumu a commencé à remarquer. Les humiliations, les punitions, les coups, tous dirigés vers le doux Minoru.
Alors Ayumu s’est interrogé : que faire ? Intervenir ? Fermer les yeux ? Risquer de se mettre les autres à dos ? Ne rien faire ?
Et l’Okuribi est arrivé, la fête des Morts. Et tout a basculé…

L’avis

Une des plus grandes forces de ce roman est sa façon quasi poétique de mêler la douceur et l’horreur : des personnages cruels commettent des choses extrêmement violentes, mais au cœur d’une campagne japonaise paisible et féérique, presque irréelle. Mais finalement plus que les violences elles-mêmes, ce qui choque profondément le lecteur est l’inaction des personnages. Ayumu, témoin muet des tortures que subit Minoru serait-il plus à blâmer qu’Akira le tortionnaire? Hiroki Takahashi pose la question, sans jugement et laisse le lecteur à ses propres convictions.

En plus d’être un roman percutant et efficace, Okuribi est aussi un texte envoutant, magnifiquement écrit. Le livre dérange, effraye, questionne, mais toujours dans une grande impartialité, ce qui en fait une œuvre puissante et presque philosophique, nous interrogeant sur notre propre rapport à la violence et à la justice.

Aurélie Zerouali, médiathèque Louis Aragon de Rosny-sous-Bois

L’auteur

Hiroki Takahashi est né en 1979 dans la province d’Aomori, décor de son roman. En parallèle de son activité de professeur, il est musicien dans un groupe de rock et, bien sûr, auteur. Il s’est fait connaître avec la trilogie Yubi no hone, qui retrace le quotidien de soldats japonais pendant la Seconde Guerre mondiale, qui lui ont valu deux prix littéraires et une reconnaissance critique immédiate. Mais c’est Okuribi qui lui permet de décrocher le prix Akutagawa, un des plus prestigieux prix au Japon. C’est son premier roman à paraître en France.

Okuribi – Renvoyer les morts

Parution : 2020

ISBN : 9782714486455

128 pages

Prix public : 20€

Public : à partir de 13 ans