Groupe Poésie 19/20, séance 2

07 février 2020

Médiathèque de Bagnolet

 

cycle poésie #2
Poésie : inventions, montages, bricolages (une caisse à outils)

Par Jean-Michel Espitallier

Il existe un espace littéraire que l’on appelle, un peu par commodité, la poésie contemporaine. Poésie, sans doute (si l’on s’en tient au sens premier de « faire »), contemporaine, assurément, mais plus précisément constellation d’ateliers traversant les genres et travaillant sans filet à dire le monde, autrement, avec parfois plus d’acuité, plus de fantaisie, plus de force. Écritures inclassables qui, de Georges Perec à Nathalie Quintane, revitalisent et modifient la littérature.

La liste et l’accumulation, le collage et le ready made, la répétition et la boucle, le minimalisme ou l’élan épique, les écritures visuelles ou concrètes, le détournement ou la parodie, autant de « techniques » utilisées aujourd’hui sans révérence, mixées entre elles, rebricolées, détournées… un tour d’horizon de quelques-unes de ces techniques s’impose !

Jean-Michel Espitallier est l’auteur d’une vingtaine de livres, dont Salle des machines (Flammarion, 2015), Tourner en rond : de l’art d’aborder les ronds-points, (PUF, 2016), De la célébrité : théorie et pratique (Pocket, 2016), Syd Barrett, le rock et autres trucs (Le Mot et le Reste, 2017). Ses deux ouvrages sur la poésie contemporaine, Pièces détachées et Caisse à outils (Pocket, 2011 et 2013) sont devenus des classiques.
La première année (Inculte, 2018) est son premier roman.