Matinée Plateau #1, Hors limites 2023

30 juin 2022 • 09:30-12:00

Médiathèque Louis Aragon, Rosny-sous-Bois

 

La prochaine matinée Plateau sera consacrée aux auteur·trice·s de la rentrée littéraire pouvant être invité·e·s lors de rencontres scolaires à destination des collégiens et lycéens dans le cadre du festival Hors limites 2023.

 

9h : Accueil & café

9h30-10h15 : 1er plateau

Rencontre avec Louise Mey
L’Orage qui vient, La Ville brûle, septembre 2022
Animée par Julia Menez, bibliothécaire à Rosny-sous-Bois

Mila a 15 ans. Depuis la Rétractation, elle vit avec sa mère et les autres femmes du Hameau. Cette communauté de femmes, solidaire et isolée se pensait à l’abri de la violence et de la folie qui ont ravagé le monde d’Avant. Mais le Hameau est menacé, et Mila va devoir laisser parler sa vraie nature… L’orage qui vient démarre comme un (excellent !) roman post-apocalyptique : une communauté de femmes qui survivent sur les ruines de la civilsation et d’un capitalisme devenu fou, un hameau dans lequel partage, bien commun et sororité ne sont pas des vains mots…

Louise Mey est une autrice féministe de romans policiers et de thrillers (Embruns, Les Ravagé.es, Les Hordes invisibles, La deuxième femme), et de livres jeunesse (La sans-visage à l’École des loisirs, Sam et le Martotal à la ville brûle). Qu’elle s’adresse aux adultes ou aux ados, elle parvient à concilier engagement féministe et sens du suspens.

 

10h15 – 11h : 2e plateau

Rencontre avec Polina Panassenko
Tenir sa langue, L’Olivier, août 2022 – 1er roman
Animée par Sophie Joubert

Elle est née Polina mais la France l’a appelée Pauline. Quelques lettres et tout change. À son arrivée enfant à Saint-Étienne, au lendemain de la chute de l’URSS, elle se dédouble : Polina à la maison, Pauline à l’école. Vingt ans plus tard, elle vit à Montreuil. Elle a rendez-vous au tribunal de Bobigny pour tenter de récupérer son prénom.
Ce premier roman bouleversant est construit autour d’une vie entre deux langues et deux pays. D’un côté, la Russie de l’enfance, celle de la datcha, de l’appartement communautaire où les générations se mélangent, celle des grands-parents inoubliables et de Tiotia Nina. De l’autre, la France, celle de la materneltchik, des mots qu’il faut conquérir et des Minikeums. Drôle, tendre, frondeur, Tenir sa langue révèle une voix hors du commun.

Née à Moscou, Polina Panassenko est auteure, traductrice et comédienne. Elle est lauréate 2018 des Ateliers Médicis, lauréate 2020 de la Maison Antoine Vitez et des Talents Adami Théâtre. En 2015 elle a publié Polina Grigorievna, une enquête illustrée parue aux éditions Objet Livre. Tenir sa langue est son premier roman.

 

pause

11h15 – 12h : 3e plateau

Rencontre avec Diaty Diallo
Deux secondes d’air qui brûle, Seuil, août 2022 – 1er roman
Animée par Sophie Joubert

Entre Paname et sa banlieue : un quartier, un parking, une friche, des toits, une dalle. Des coffres de voitures, chaises de camping, selles de motocross et rebords de fenêtres, pour se poser et observer le monde en train de se faire et de se défaire. Une pyramide, comme point de repère, au beau milieu de tout ça.
Astor, Chérif, Issa, Demba, Nil et les autres se connaissent depuis toujours et partagent tout, petites aventures comme grands barbecues, en passant par le harcèlement policier qu’ils subissent quotidiennement.
Un soir d’été, en marge d’une énième interpellation, l’un d’entre eux se fait abattre. Une goutte, un océan, de trop. Le soulèvement se prépare, méthodique, inattendu. Collectif.

Diaty Diallo a grandi entre les Yvelines et la Seine-Saint-Denis, où elle continue d’habiter aujourd’hui. Elle pratique depuis l’adolescence différentes formes d’écriture : de la tenue journalière d’un Skyblog à quinze ans à la rédaction d’un livre aujourd’hui, en passant par la création de fanzines et la composition de dizaines de chansons. Deux secondes d’air qui brûle est son premier roman.